guitare avec laguitare.com (guitares, basses, lutherie, matériel guitare


SALONS - SALON DE LA MUSIQUE ET DU SON REPORTAGE COMPLET SUR LE SALON DE LA MUSIQUE à PARIS, DU 09 AU 12 SEPTEMBRE 2006

«
1 - 2
  
Le salon vu par les rédacteurs :
Jacques : Présentation - Village des luthiers
Ricardo : Présentation - Tristan Klein
   
   
  Invité : Le salon de Judge Fredd
Après l’échec de l’an dernier, la nouvelle édition du salon de la musique organisée pour la première fois par Reed expositions était très attendue. Succédant à Scécession (Musicmania et Musicora), le challenge était de taille pour ce rendez-vous qui sera programmé tous les deux ans. Alors disons le de suite, cette première édition fut un succès tant sur le nombre de visiteurs que dans la qualité des expositions, concerts et autres animations.
Le hall 3 de la porte de Versailles a accueilli 34 509 visiteurs venus à la rencontre de 800 marques réparties sur 200 stands, deux scènes dédiées aux musiques dites « actuelles » avec 707 artistes, un espace dédié à la musique classique ainsi que des ateliers qui ont permis à certains d’approcher des instruments comme les cuivres, percussions, pianos etc…

Les deux scènes musiques actuelles
La scène de musique classique
Un groupe d'enfants
Les ateliers "Osez la musique"

En tant qu’exposant, nous pouvons confirmer l’effort réalisé dans l’accueil et le travail quotidien de l’équipe de Reed expositions. Cette société a l’habitude de gérer des grands événements et ses compétences se sont révélées à la hauteur de ce que l’on en attendait.

Je ne peux néanmoins passer sous silence l’absence quasi totale des luthiers guitares et le manque flagrant de connaissance de la part des organisateurs du secteur de l’artisanat d’art et des difficultés économiques qu’il rencontre. L’interview de Philippe Berne, rare luthier présent au salon est édifiant. Nous espérons de tout coeur que la prochaine édition du salon de la musique tiendra compte de cette réalité afin d'offrir au public ceux qui participent à la réalisation du haut de gamme dans la fabrication de guitares et d'amplis. Car, ne l'oublions pas, un salon de la musique est aussi pour le visiteur l'endroit où il va rencontrer des instruments de rêve et de prestige. Beaucoup ne sont pas venus ou ont été déçus de l'absence du haut de gamme que représentent les guitares de luthiers dans une telle manifestation. Imaginez un salon de l'auto sans Ferrari, Corvette ou Roll's Royce, des petites productions où l'exigence de la qualité, du prestige et du rêve en font des acteurs phares. Avec l'absence des luthiers, le salon n'a pas permis au public de profiter du large éventail de la facture instrumentale, surtout de la partie haut de gamme.

Ceci étant dit, ce salon a été pour toute l'équipe de laguitare.com une fabuleuse aventure, fatigante, certes mais riche, extrêmement riche. Nous y étions présents avec deux casquettes, celle d'exposant et celle de rédacteur. Cette double approche nous a permis de cerner les réels intérêts et impacts d'une telle manifestation car il ne faut pas oublier que l'objectif premier pour un exposant est de se faire connaître, voir, entendre et observer les autres. D'ailleurs certains n'ont pas fait dans la dentelle en utilisant le bon vieil adage de la femme objet pour attirer l'attention. Bref, passons ...

Notre stand envahi
pour la démo d'Eric Sauviat
Notre premier stand
au salon de la musique
Les poupées de la boite noire
Beverly Jo Scott
Adagio
Le stand takamine

Côté son ou plutôt bruit, il était inévitable que ce salon allait être épuisant pour nos tympans mais le plus regrettable a été d'assister à des concerts sur les scènes dédiées qui se voyaient totalement envahir par le son des démos des stands alentours. Il serait peut être judicieux de faire comme au Bag Show (salon de la batterie) : arrêter toute démo bruyante aux alentours des scènes avant chaque concert ou ne mettre près des scènes que les stands qui ne font aucune démo comme les éditeurs par exemple. L'idéal serait de séparer le hall en deux parties : électrique et acoustique. Quoiqu'il en soit, il faut s'attendre à ce qu'un salon de la musique soit bruyant. Après, tout est une question d'agencement réfléchi des stands entre eux mais aussi des scènes.

Quelques membres de l'équipe guitare en main
Delphine
Ricardo
Jacques

Le bilan est donc plus que positif et nous pouvons tirer notre chapeau à Reed Expositions pour cette première édition. Afin de vous faire profiter au mieux de ces quatre jours et des nouveautés que nous avons repérées, chacun d'entre nous va vous proposer différents articles qui seront publiés au fur et à mesure de l'avancement de la rédaction. Vous serez informés en page d'accueil des nouveaux articles.

En ligne à ce jour :

- Le village des luthiers (Kopo, Berne, Littee, Aquilina, Alonso-Le Dosseur, Noguera, James Trussart, Roadrunner, les micros optiques Optomik, Kronodale, Luthman, la guitare bien trempée et l'école ITEMM)
- Les vidéos des artistes venus sur notre stand mais aussi sur d'autres
- Les photos de nos amis artistes, luthiers venus sur notre stand

Jacques Carbonneaux le 25/09/2006


- Lire les articles sur les précédentes éditions du salon de la musique à Paris
 
PAGES : 1 - 2
ARTICLES RELIES
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
18-11-2010
Music and You
Défi Ukulélé au salon de la musique de Paris
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
20-09-2008
Salon de la musique et du son
L'édition 2008 du 12 au 15 septembre
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
10-10-2006
Salon de la musique et du son
Le salon de la musique à Paris vu par Ricardo, du 09 au 12 septembre 2006
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
27-09-2006
Salon de la musique et du son
Les luthiers au salon de la musique à Paris, du 09 au 12 septembre 2006
Cliquez sur l'image pour accder  l'article


Culture Guitare