guitare avec laguitare.com (guitares, basses, lutherie, matériel guitare


BANCS DESSAI :
PRESENTATIONS :

INTERVIEWS AUTRES - VGS BAYOU ET GRAND BAYOU

  
INTERVIEW - Bruno Bianchi et Frank Haesevoets - VGS Guitars Bayou et Grand Bayou series
REDACTEUR : JACQUES CARBONNEAUX

L'une des grandes nouveautés des portes ouvertes de la société Gewa est la nouvelle gamme acoustique des guitares VGS (Vision in GuitarS) qui se décline en deux séries : Bayou et Grand Bayou. La première est réalisée en Chine et la deuxième en Europe et plus précisémment dans les Carpates en Roumanie.

Innovation et design

Les particularités de cette gamme sont nombreuses mais la première chose à retenir est le rapport/qualité prix. Pratiquement tous les modèles de la gamme que j'ai pu essayer sont de très bonne qualité pour une fourchette de prix allant de 203 € à 650 €.

Ce qui surprend et séduit dès le premier coup d'oeil, c'est le vernis satiné qui met en évidence un design sobre mais très subtil.

La tête, pièce maitresse dans l'identification visuelle d'une marque est ici très réussie avec une courbe élégante en haut de la tête qui dessine une vague descendante sur un design général sobre et classiqe.
Le plaquage de tête noir associé aux boutons de mécaniques chromés de même couleur est du plus bel effet.

Pour la série Grand-Bayou, les mécaniques sont des Schaller M6.

Un filet d'érable apporte une délicate nuance tout comme sur le corps de l'instrument.

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, le chevalet en palissandre qu'on dirait tout droit sorti de l'art cubique n'a pas un objectif de design mais bien fonctionnel. Son nom est le "Sound control balanced bridge" qui, sur cette série n'est pas dans sa fonction définitive puisqu'il sera associé, sur la gamme présentée au MusikMesse 2012, à une chambre acoustique (Acoustic Chamber) placée sous le chevalet et ayant pour objectif de favoriser le sustain et l'acoustique. Sous forme de cylindre en palissandre, elle ne sera pas collée mais maintenue par la pression des cordes qui la traversent, un peu à l'image des cordes traversantes sur une guitare électrique.

Lors du prochain salon de Francfort des démonstrations avec et sans cette chambre nous permettront de constater ou pas d'une différence !

A suivre dans quelques mois donc...

Je n'ai pas eu l'opportunité d'essayer les différents modèles dans des conditions idéales de tests pour réaliser ici un banc d'essai complet mais j'ai pu cependant me faire une impression suffisante sur tous les modèles exposés et plus particulièrement le modèle Grand Bayou GB-12 (en photo ci-dessus) dont je vous présente en vidéo ci-dessous quelques extraits réalisés avec les moyens du bord. La prise audio a été effectuée avec le micro d'ambiance de la caméra couplé à un SMS57 (micro peu idéal pour ce genre de prise) et malgré le bruit ambiant, on pourra se faire une petite idée des qualités de cette guitare.

Revenons un instant sur l'aspect général de ce modèle dreadnought. La table est en cèdre massif. Le dos et les éclisses sont en acajou contre-plaqué avec un dos thermo-formé et sans barrage. La finition est très sobre avec une rosace au design très réussi composée de bois. Le binding en érable réhausse ici le design et marie très bien l'acajou des éclisses et le cèdre de la table.

On appréciera l'absence de déco sur le manche avec seulement 3 repères très discrets sur la touche en palissandre.

On ne le voit pas sur la photo, mais une plaque transparente de protection est proposée sur tous les modèles, ce qui est, à mon goût une très bonne idée. On regrette juste le choix du matériau qui est ici et sous certains angles pas très esthétique.

Très légère, la prise en main est immédiatement agréable. Avec un diapason classique de 650 mm, le manche de 44mm au sillet de tête et d'une forme en "D" est très confortable. Le touché satiné est ici très appréciable. Sur tout le manche, en accords ouverts ou en barrés, le confort est là.

Le son, le son...

Ma première surprise a été de l'entendre sonner car pour ce prix (497 € et 650 € avec Fishman Isys + tuner) j'avoue avoir été charmé par ses qualités acoustiques que je retrouve rarement sur des guitares à ce tarif. L'alliance du cèdre et de l'acajou est ici très réussi. On sait que le cèdre est "très sensible aux moindres nuances, équilibré avec beaucoup de réverbération" mais pas très polyvalent. Il est particulièrement destiné à un jeu aux doigts ou au médiator mais plutôt en flat picking. Cependant la Grand Bayou GB12 réagit très bien aux attaques en strumming qu'il faudra éviter tout de même de pousser trop loin au risque de provoquer un son brouillon. L'acajou apporte une tessiture un peu sèche, brute et claquante.

Le premier point fort de cette guitare (qui reste à confirmer lors d'un prochain banc d'essai plus poussé) réside dans ses basses qui sont profondes, généreuses et sonnent comme sur une guitare toute massive sans perturber l'équilibre général de l'instrument qui est ici très bon.

Le chevalet a t'il une influence sur ses basses de part sa strcuture où l'on remarque plus de masse sur les cordes graves ?
Je ne saurais répondre à cette question avec les éléments dont je dispose mais vous pouvez me faire confiance pour tenter d'apporter une réponse quand j'aurai l'occasion de prendre le temps d'essayer et d'étudier à la loupe cette série très prochainement.

L'action des cordes du modèle testé est assez basse, ce qui permet un jeu aux doigts très confortable et pour les folkeux comme moi, de faire percuter les basses sur les frettes en flat picking et obtenir ce son bien roots. Les aiguës sont bien présentes et les médiums (haut et bas) ne dominent pas mais réagissent de façon très percusive quand on les sollicite.

Le deuxième point fort de cette guitare est l'absence de ce son si caractéristique des guitares en contre-plaqué. Même si une oreille avertie se rend compte qu'il ne s'agit pas d'un tout massif, cette guitare n'a pas le son "carton" d'une contre-plaquée.

Conclusion

Une véritable découverte pour moi et je ne manquerai pas de confirmer ou d'infirmer mes propos à travers des bancs d'essai plus poussés sur différents modèles de cette nouvelle gamme.

L'historique de la société Gewa à travers la culture très présente encore de nos jours de la lutherie artisanale dans le domaine des instruments du quatuor, apporte ici le sérieux et la crédibilité des guitares VGS.

Le souci de l'innovation, du design et du rapport qualité/prix se retrouve concentré dans ces deux séries Bayou et Grand Bayou mis en oeuvre par Bruno Bianchi qui a été designer chez Warwick, Framus et Lâg (à ses tout débuts).

Je vous propose d'écouter l'interview consacré à Bruno Bianqui rejoint par Frank Haesvoets lors de l'entretien.

Pour la deuxième vidéo et comme je vous l'ai dit précédemment, tenez compte des mauvaises conditions d'enregistrement et de la piètre prestation de votre humble serviteur.

Jacques Carbonneaux - 24 Novembre 2011

- En savoir plus VGS Guitars - Télécharger le catalogue des guitares Bayou et Grand Bayou
Interview de Bruno Bianchi et Frank Haesevoets
V.G.S Guitars
Démonstration du modèle Grand Bayou GB12
V.G.S Guitars
 
ARTICLES RELIES
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
24-05-2013
VGS
Acoustic Chamber AC1 - BR-20-CE et BR-30-E
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
14-03-2012
VGS
Bayou B10
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
27-12-2011
VGS
Grand Bayou GB-12 CE
td>
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
28-11-2011
Gewa music
Portes ouvertes chez Gewa
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
28-11-2011
Miguel Almeria
La tradition espagnole par Gewa

Culture Guitare