guitare avec laguitare.com (guitares, basses, lutherie, matériel guitare


SALONS - DOSSIER SPéCIAL LES SALONS DE LA GUITARE

  
SALON - Dossier spécial - Les salons de la guitare en France et en Europe
REDACTEUR : JACQUES CARBONNEAUX

Les salons de guitare de luthiers

La mutation des expositions en France. Le salon, le seul vrai grand magasin de guitares de luthiers


La disparition du salon de la musique à Paris, les difficultés des nouveaux organisateurs de Musicora à relancer cet événement parisien qui peine à repartir, les magasins et les luthiers qui n'arrivent pas à s'entendre pour créer une vraie distribution, l'augmentation exponentielle des luthiers (favorisée par les statuts micro et auto-entreprise), les formations de l'ITEMM et autres à l'international (Newark, Québec, ect.) qui rencontrent un bon succès et qui s'ajoutent aux formations proposées par les luthiers eux mêmeS et pour finir un marché de la guitare, déjà compliqué pour le luthier, qui n'est pas épargné par la crise, tout autant de facteurs qui rendent la profession de luthier particulièrement compliquée de nos jours.

A ce stade et en attendant des jours meilleurs, le salon de guitare demeure une vraie opportunité pour l'artisan de se faire connaître, de prendre des contacts et au mieux, de vendre en direct.

Lorsqu'en fin 2011 je me suis attelé à rédiger une vaste étude sur la lutherie artisanale en France, j'étais loin d'imaginer ce qui allait suivre juste après En effet, depuis 2012, les luthiers se sont rassemblés comme sans doute jamais en France et en Europe.

Deux associations sont nées, de nouveaux salons de lutherie se sont construits, les travaux autour d'une charte de qualité ont enfin vu le jour, les fabricants de guitares ont rejoint, après un long divorce en France, la Chambre Syndicale de la Facture Instrumentale, des festivals acceptent, voire sollicitent la présence de luthiers dans leurs événements, les magzaines consacrent de plus en plus de place aux fabricants artisans, les blogs et webzines guitares font de même... Bref, si la crise est certes loin d'être un mauvais souvenir, on ne peut nier l'évidence de l'engouement que cette profession suscite et de sa capacité à s'organiser malgré l'inertie légendaire et paralysante de la mentalité française !

Deux associations professionnelles de luthiers, l'une française, l'une européenne


Mon premier objectif a été de soutenir et de motiver (le terme est faible) un groupe de luthiers à créer une association professionnelle des luthiers en France : l'APLG. Fred Kopo et moi-même ayant participé à Vienne en octobre 2012 à la création de la première association européenne de luthiers : European Guitar Builders (EGB), nous étions fin prêts pour créer notre propre association en France qui a vu le jour le 06 avril 2013. Incitée par la disparition (temporaire) du Salon de Guitare de Montréal, l'association EGB décidait, le jour même de son assemblée constitutuve, de créer un salon haut de gamme, 100% luthiers organisé par des luthiers. The Holy Grail Guitar Show est donc né le 15 novembre 2014.

Le point de départ d'une nouvelle aventure européenne : le Salon de Guitare de Montréal (2007-2012)

Jusqu'en 2012, le Salon de Guitare de Montréal était LE modèle de référence de ce nouveau type d'événements autour de la lutherie. Il a été le seul, à ma connaissance, à tout mettre en oeuvre pour faire venir dans les meilleures conditions des luthiers du monde entier. Sans la passion de Jacques-André Dupont (organisateur du SGM) ce salon n'aurait probablement jamais atteint ce niveau de qualité et de notoriété.

Pour la petite histoire (qui n'a jamais été dévoilée), il faut savoir que s'il y a eu autant de luthiers français pendant 5 ans à ce salon (88 participations pour 46 luthiers) c'est en partie grâce à Jacques-André. En effet, c'est lui qui m'a mis directement en contact avec Ubi-France (devenu Business France) qui a pour vocation d'aider les entreprises à l'export (je ne savais même pas que cet organisme existait à l'époque !). J'ai donc monté chaque année, de 2008 à 2012, un dossier de subvention pour les luthiers qui souhaitaient exposer afin de les soulager d'un coût global non négligeable. Montréal a été pour beaucoup d'entre-eux une source d'inspiration et de belles rencontres professionnelles.

A cette époque en France et avant 2013, les seuls salons de lutherie guitare (tous types de guitares confondus) se trouvaient à Issoudun et à Montpellier. Je ne parle pas ici de salons dédiés comme le Festival Django de Samois avec la guitare Swing ou le Festival de Guitare de Paris consacrée uniquement à la guitare classique. Je ne parle pas non plus des petits festivals comme Ballainvilliers qui pouvaient faire la part belle à la lutherie mais qui n'ont jamais été de grands rendez-vous pour la profession ni pour le public. (Remarque : en parlant de Ballainvilliers, aucun communiqué n'a été diffusé pour dire si ce festival était en pause ou s'il avait disparu, merci pour le public !)

Le festival Guitare d'Issoudun et son incontournable Salon de lutherie - 29, 30 et 31 octobre 2015

Cet événement initié par Marcel Dadi il y a 27 ans est devenu un vrai rendez-vous pour le public mais aussi pour les luthiers qui aiment s'y retrouver chaque année.

Si son point fort n'est pas dans son potentiel de ventes pour les luthiers (acceptable quand même) ni même dans son ambition à grandir (ils ont tout de même refusé la proposition dont j'ai été à l'origine de jumeler Montréal et Issoudun en 2009) sa force réside dans la continuité tranquille mais sure et pérenne d'un concept qui évolue peu à peu.

Les évolutions : La présence d'une radio, une communication qui s'est modernisée, la scène des luthiers qui a pris place à l'Auditorium du palais de Congrès et surtout un accueil exemplaire qui créé un lien très fort entre le public et tous les acteurs de ce festival et ce salon. LaGuitare.com couvrira l'évenement comme chaque année.

Annonce du prochain salon ci-dessous..

Festival des Internationales de la guitare de Montpellier et son salon internationale de la lutherie - les 3 et 4 octobre 2015

Depuis le temps (16 ans) que j'entends des histoires, de la part des luthiers, au sujet de ce salon, c'est toujours en rapport avec la personnalité décapante de son directeur, Mr Talaat El Singaby. Je l'ai rencontré en 2011 tandis que je couvrais pour la première fois ce festival et j'ai été particulièrement amusé de l'entendre me dire : "Je vous souhaite la bienvenue au premier salon international de la lutherie en Europe !" (Slogan que l'on retrouve également sur le FaceBook officiel du festival). Il ne savait sans doute pas qu'il s'adressait à quelqu'un qu'on ne pouvait impressionner avec de tels propos !

En effet, en 2011, j'étais en pleine réflexion sur la création d'un salon à l'image du Salon de Guitare de Montréal dont j'avais déjà couvert 5 éditions. Entendre que le salon de Montpellier était le premier en Europe, alors que mise à part la bourse de l'innovation qui était décernée chaque année à un luthier, aucune communication ciblée digne de ce nom n'était faite, l'absence de luthiers internationaux (à part 1 ou 2), un lieu où les professionnels exposaient à côté d'amateurs, une salle immense où aucune animation, aucun concert n'était proposé, bref... on était loin d'un vrai salon professionnel d'envergure internationale. Seule la gratuité du stand pour les luthiers assurait chaque année le festival d'avoir son quota d'exposants et peut être également un certains potentiel de ventes pour les luthiers de la région.

J'espère avoir raison en parlant au passé de cette anecdote car il semble que depuis, les organisateurs aient pris conscience des points faibles de leur événement. Il est clair que ce festival a la vraie capacité d'offrir un grand salon d'envergure internationale en Europe. Son potentiel est énorme et il bénéficie du soutien d'importants partenaires et mécènes (malgrè le récent retrait de l'aide accordée par la commune). Il suffirait juste pour cela que les organisateurs prennent la peine de s'adresser aux associations professionnelles de luthiers qui commencent à acquérir un certain savoir-faire en la matière et surtout un vrai cahier des charges.

Pour finir et pour répondre à Mr Talaat El Singaby, s'il existe un salon international de la lutherie en Europe, ce n'est pas à Montpellier qu'il se trouve, pour l'instant, mais à Berlin ! Le défi peut être relevé mais il y a du boulot ! Annonce du prochain salon ci-dessous.

Les premiers salons co-organisés par l'APLG

Pour l'APLG tout comme EGB, le Salon de Guitare de Montréal devenait la référence de travail dont il était bon de s'inspirer. En tant que membre APLG, j'ai alors commencé, mes premiers travaux sur les salons, en 2013 avec Guitares au Beffroi et Graines de Guitare. Malgré des débuts très prometteurs, ces trois années de collaboration ont mis en évidence des incompatibilités entre APLG et les organisateurs quant aux objectifs et la façon d'organiser les événements. J'ai alors progressivement quitté l'organisation de ces deux salons tout en restant actif dans leur communication.

Graines de Guitare, un salon qui peine à trouver sa place

Si la première édition en 2013 a été un réel succès pour les 46 luthiers exposants membres de l'APLG, le potentiel s'est avéré bien décevant les deux années suivantes. Le problème d'accessibilité et le risque d'un évenement pour moitié en plein air sont sans doute les deux points faibles de cet événement qui semble destiné à devenir un Festival/salon plutôt qu'un salon agrémenté de concerts. Avec l'exposition de jeunes luthiers en recherche de leur première communication et avec une programmation musicale plus soutenue, Graines de Guitare peut réussir à trouver ses marques. L'édition 2016 n'est pas définie à ce jour.

Guitares au Beffroi, un vrai potentiel pour un grand salon, les 25, 26, 27 Mars 2016 à Montrouge

Contrairement à Graines de Guitare, Guitares au Beffroi, dont j'ai également été l'un des co-organisateurs pour les deux premières éditions, est doté d'un réel potentiel pour devenir un grand rendez-vous international aux portes de Paris. Ce salon a bénéficié en 2015 de l'engouement de la première édition du salon de Berlin, ce qui lui a permis d'accueillir plus de 20 exposants étrangers s'ouvrant ainsi à l'international. L'ambition de l'édition 2016 est particulièrement audacieuse et risquée avec le coût du stand qui passe du simple au double. Armel Amiot, qui m'a remplacé dans la fonction de responsable du salon nous explique les raisons d'une telle augmentation. LaGuitare.com, partenaire, couvrira l'évenement. Lire l'interview et l'annonce du festival Guitares au Beffroi et son Salon de la Belle Guitare ci-dessous.

Le salon de la Bellevilloise, une histoire de luthiers racontée par un luthier, les 5 et 6 décembre 2015 à Paris

Pour la toute première fois, un salon de luthiers initié par le luthier François Vendramini se tiendra à Paris intra-muros début décembre. Impossible d'en faire un premier bilan mais l'engouement qu'a provoqué l'annonce de ce salon tient au fait, comme pour le salon de Berlin, que cet événement est orchestré par quelqu'un de la profession. François a une grande expérience des salons en tant qu'exposant et sait être à l'écoute des besoins d'un luthier, en tant que luthier, dans le cadre d'une exposition.

Le salon de la guitare de la Bellevilloise s'annonce donc comme un événement unique en son genre que je n'ai pas hésité à soutenir bénévolevement lorsque François a fait appel à moi pour l'aider à le mettre sur pied. Le gros avantage avec une structure comme la Bellevilloise réside avant tout dans le fait que tout le dispositif logistique, de communication et d'organisation est pris en charge par une équipe rodée depuis des années maintenant à l'événementiel dans sa plus grande diversité.

C'est donc au coeur de Paris que ce lieu fondé en 1877 aux lendemains de la commune, accueillera une quarantaine des grands noms de la lutherie française. Tous les styles de guitare seront pratiquement représentés sur trois générations d'artisans luthier.LaGuitare.com, partenaire, couvrira l'évenement. Ce salon a déjà une histoire que je vous invite à lire dans l'article dédié (lien ci-dessous). Vous y découvrirez également la liste des luthiers inscrits à ce jour.

The Holy Grail Guitar Show, le plus beau des salons de lutherie jamais vu en Europe

C'est un fait incontestable, depuis la disparition du SGM (Salon de Guitare de Montréal) le HGGS est devenu LE salon international de la luthrie en Europe et il a de grandes chances de devenir l'un des premiers au monde. Pour avoir assisté à la naissance de l'association EGB qui est le maître d'ouvrage et le maître d'oeuvre de ce salon, je peux témoigner de l'ambition des membres fondateurs de créer un événement unique : "un salon pour les luthiers par des luthiers". A la différence de tous les autres salons qui se montent en Europe, HGGS est le seul à avoir réalisé un (presque) sans faute lors de sa première édition en 2014 et surtout à avoir attiré la presse internationale avec, comme cerise sur le gâteau, la consécration venue tout droit du pays de la guitare contemporaine avec la Guild of American Lutherie et son article de 9 pages.

Certains pourraient me dire d'attendre encore quelques années avant de clamer haut et fort les qualités exceptionnelles de ce salon. A ceux là, je répondrais que cet événement ne peut que grandir. Pourquoi ? L'une des raisons est culturelle. L'allemand ou l'autrichien dans son organisation et sa propension à la perfection est bien plus performant que le français. De plus, Berlin rayonne aux yeux de la planète un peu plus que Paris pour le business. Et pour finir, un salon de luthiers fait par des luthiers ne peut que répondre, au plus juste, aux besoins d'un tel événement. Un grand coup de chapeau à EGB et " tapis rouge" à Tania Spalt responsable en chef de l'organisation. LaGuitare.com couvrira l'évenement cette année. Annonce du prochain salon ci-dessous.

D'autres salons en France ne cessent d'émerger

On a pu voir fleurir cette année plusieurs initiatives qu'il faut saluer et suivre de prés. Tout d'abord, et encore initié par l'APLG, ce sont les gros festivals de guitare ou de musique qui ont été sollicités pour y accueillir un village de luthiers. Mise en place à Guitares en scène pour la deuxième année consécutive et organisé par le luthier Rico Priet, une exposition d'une dizaine de luthiers a permis de constater le fort potentiel de prise de contacts. Fort de ce premier pas, c'est un autre membre APLG, Yves Mion, qui a organisé le même village au festival Catalpa en Bourgogne. L'avantage de ces gros festivals c'est bien évidemment le public qui se compte par dizaine de milliers et qui augmente les chances de contacts pour l'exposant. Les salons régionaux ont l'énorme avantage de drainer la population locale, ce qui permet aux luthiers de la région d'identifier et d'augmenter leur potentielle clientèle. A suivre donc...

Plus atypique, le salon Guitare&Vin, 6ème sens, initié également par un membre APLG, Fred Kopo, a tenu sa première édition cet été en Bretagne. Ce concept permet de proposer une approche novatrice de ces deux univers. Une première qui aura une suite en Bretagne mais également dans d'autres régions. (Voir l'article sur la première édition)

Je finirais ce long dossier pas des initiatives qui ne viennent pas de la profession mais de passionnés de la guitare et qui méritent un grand coup de chapeau. Guitares en Velay sous l'impulsion de Michel Durand a été bien suivi par les luthiers pour une première édition très prometteuse. (Voir le reportage). Michel Berthet, tout aussi passionné à mis en place au carreau du temple à Paris la première édition du "Grand marché aux instruments de musiques et aux vinyles"

Jacques Carbonneaux - le 25 septembre 2015
Les salons 2015 - 2016 Titre et date Nb exposants Coût stand Article
18éme Salon International de la Lutherie

Les 3 et 4 cotobre 2015
66 Gratuit Lire
27ème Salon Lutherie d'Issoudun

Les 29, 30 et 31 octobre 2015
55 150€HT Lire
2ème The Holy Grail Guitar Show

Les 31 octobre et 1er novembre 2015

119 700€HT Lire
1er Salon de la Guitare de la Bellevilloise

Les 5 et 6 décembre 2015
40 440€HT Lire
4ème Salon de la Belle Guitare

Les 25, 26 et 27 mars 2016
Non connu à
ce jour
Jauge de 120
700€HT Lire
 
Culture Guitare