guitare avec laguitare.com (guitares, basses, lutherie, matériel guitare


PRéSENTATIONS - THE HOLY GRAIL GUITAR SHOW AMERICAN LUTHERIE NUMéRO 121

  
LUTHIER - The Holy Grail Guitar Show by The Guild of American luthiers (Paul Schmidt)
REDACTEUR : JACQUES CARBONNEAUX

Quelle ne fut pas ma surprise de voir, le 6 juin dernier, sur la page Facebook de "The Holy Grail Guitar Show" les deux premières pages d'un article de neuf pages qui lui était consacré et paru dans la très honorable revue US "American Lutherie" de la mythique Guild of American Luthiers.

G.A.L, vous connaissez ?

Si en tant que musicien cette Guild ne vous dit rien, il n'y a pas, je pense, un seul luthier au monde qui ne connaisse cette association devenue une référence et une vraie institution depuis 1972 de la lutherie contemporaine et qui représente un modèle de partage entre luthiers provenant des quatre coins du monde. La Guild organise tous les 2, 3 ans la plus grosse convention de lutherie au monde. Imaginez ça : 435 luthiers regroupés pendant 5 jours autour de conférences, lectures, ateliers, concerts etc.

Même si 2014 a été l'année la plus faste, il n'en reste pas moins que ce type de festival de lutherie n'a jamais pu atteindre une telle ampleur nulle part ailleurs qu'aux Etats-Unis. En effet, la guitare tient une place prépondérante dans la culture américaine et donc dans la lutherie. Mais les choses évoluent et s'accélèrent depuis ces deux dernières décennies partout dans le monde et surtout en Europe concernant la lutherie artisanale qui se développe considérablement et que je suis avec attention depuis maintenant plus de 15 ans !

Si l'industrie de la guitare peine à innover et à surprendre, l'artisanat quant à lui n'a jamais été aussi diversifié, innovant et surprenant qu'à ce jour.

Le regard de la jeune Amérique sur la vieille Europe

Paraître dans une telle revue est déjà en soi un honneur mais quand il est écrit par Paul Schmidt, auteur de "Acquired of the Angels" consacré aux monuments que sont John D'Angelico et James D'Aquisto, on ne peut que retenir sa respiration devant les 9 pages dont je vous propose un résumé ci-dessous.

Un grand merci à la Guild of American luthiers et plus particulièrement à Paul Schmidt !

Jacques Carbonneaux - 13 Août 2015 - Page FaceBook HGGS - Le site du G.A.L - Le site de l'APLG - Le site de l'EGB - Le site HGGS

Résumé de l’article paru dans « American Lutherie »

(numéro 121 – Printemps 2015) :

“Holy Grail Guitar Show, Batman ! European Guitar Builders prennent Berlin »

Par Paul Schmidt

Allemagne, 1832 : Dans une petite maison aux fenêtres fragiles, un jeune homme s’entretient avec sa femme Tillie devant un feu de cheminée de ses problèmes avec le syndicat des violons.

«  Il n’y a pas de liberté pour nous ici, pas de joie.» …  « Que dirais-tu de déménager à New-York ? »

C’est à ce moment que Christian Frederick Martin décide de quitter son pays natal, sa famille, pour échapper à l’oppression et inventer une nouvelle histoire qui serait nourrie d’idéaux avec de nouveaux collègues, dans des lieux nouveaux.

Cet événement s’est passé 180 ans avant la formation de l’association « European Guitar Builders » (EGB) par un groupe de luthiers européens qui se sont rencontrés en 2012 au Montreal Guitar Show : Jacques Carbonneaux (je ne suis pas luthier juste leur ange gardien Ndlr), Frank Deimel, Andreas Neubauer, Fred Pons, Juha Ruokangas, Michael Spalt, et Ulrich Teuffel. L’EGB n’a pas été créée en réaction aux contraintes européennes, mais pour combler un vide réel de connexions entre les luthiers européens. Cette association encourage le partage, l’échange et le rassemblement des luthiers.

Le Holy Grail Guitar Show de Berlin (HGGS) est le tout premier rassemblement de luthiers guitare européens qui a attiré 115 fabricants de 22 pays, un événement sans précédent et un moment important dans l’histoire de la lutherie.

Michael Spalt, actuel président de l’EGB avec qui j’ai pu discuter, me disait qu’un tel rassemblement lui semblait indispensable. Après avoir tenu un magasin de guitare à Los Angeles, à son retour en Autriche, Michael a constaté une atmosphère très différente entre les luthiers guitare de celle qui existe aux US. En Autriche, il a dû passer un examen pour obtenir une autorisation individuelle pour exercer en tant que luthier guitare. Un examen complémentaire était nécessaire pour pouvoir  former des apprentis.

Après discussions avec d’autres luthiers, ils firent le constat que le Musikmesse de Francfort n’était pas un bon environnement pour installer une atmosphère de partage entre des fabricants individuels. Ils souhaitaient plutôt s’appuyer sur des modèles de salons comme le Montreal Guitar Show ou le Healdsburg Guitar Festival.

En octobre 2012, Michael et d’autres luthiers réalisent qu’ils ont besoin de créer une association, une entité légale qui pourrait conclure des contrats. La communauté était l’objectif principal, une communauté à propos des luthiers et de leurs problèmes, qui devrait nourrir une atmosphère collégiale avant tout, dans l’esprit de la « Guild of American Luthiers », créée au début des années 70. Le HGGS ne se voulait pas un événement commercial ordinaire, il devait faire ressortir que la concurrence ne vient pas des autres luthiers, mais des grandes compagnies de. HGGS, événement à but non lucratif, est un salon professionnel « par des luthiers pour des luthiers ». Chaque luthier avait une table de présentation et assistait au salon. Les modèles électriques pouvaient être essayés en studio.

Un autre objectif du salon était de montrer au public, pas seulement les grandes créations, mais surtout le savoir-faire et les personnes qu’ils aident au travers l’achat de leur instrument. Il fallait éclairer le grand public contre l’idée reçue selon laquelle les meilleures créations de guitare étaient celles proposées par les compagnies dominantes des années 50.

Le jour précédent le salon (Vendredi) serait le jour des luthiers, afin qu’ils puissent faire des rencontres, forger des amitiés et enrichir leurs réseaux. Les organisateurs souhaitaient que ce moment soit une fête, loin des égos. Une compétition entre fabricants, mais qui serait encadrée de manière saine en quelque sorte. Les luthiers voulaient montrer au public leurs réalisations et promouvoir un modèle artisanal.
Peu à peu, le public fût converti à la cause, de grands moments de convivialité entre les luthiers ont été vécus. Avec des créations d’une qualité et d’une inventivité excellentes, le salon est une preuve que la lutherie à travers l’Europe est extraordinairement vivante. Le salon fût un immense succès, attirant plus de 1400 visiteurs (luthiers, musiciens, amateurs, grand public).

Pour les prochaines éditions, les organisateurs souhaitent augmenter le nombre de présentations mais conserver le nombre d’exposants, l’idée étant de garder l’atmosphère d’un modèle artisanal.

Le Holy Grail Guitar Show traite finalement d’une question existentielle : « Comment construire une vie ». Ce que nous invitons dans nos vies devient une partie de ce que nous sommes et ce que nous apportons au monde.

Jacques Carbonneaux - le 13 Août 2015 - Merci à C. Rouma pour la traduction


Page FaceBook HGGS - Le site du G.A.L - Le site de l'APLG - Le site de l'EGB - Le site HGGS

 
ARTICLES RELIES
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
25-10-2016
The Holy Grail Guitar Show
3eme edition les 8 et 9 octobre 2016
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
06-11-2015
The Holy Grail Guitar Show
2ème édition, les 31 oct. et 1er Nov. 2015
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
27-12-2014
The Holy Grail Guitar Show
Première édition 2014
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
12-11-2014
The Holy Grail Guitar Show
La première édition du salon de Berlin
Cliquez sur l'image pour accder  l'article


Culture Guitare