guitare avec laguitare.com (guitares, basses, lutherie, matériel guitare


BANCS D'ESSAI - GUITARES/BASSES LUTHIER - FLORIAN JéGU OM PAN COUPé

  
LUTHERIE : Banc d'essai du modèle OM de Florian Jégu
REDACTEUR : JACQUES CARBONNEAUX
Le test a été réalisé avec les cordes Elixir nanoweb 80/20, phosphore-bronze 12-53

Banc d'essai du modèle OM de Florian Jégu par Jacques Carbonneaux

Démonstration OM Jégu - Guitares au Beffroi 2014 par François Sciortino

OM de Florian Jégu

La lutherie guitare folk en France

Même si elle ne fait pas partie de sa culture musicale comme c'est la cas aux Etats-Unis, la guitare folk en France a vu naître dans les années 80, des luthiers qui se sont imposés comme les références incontournables du domaine. Quéguiner, Cheval et Dupont sont devenus les grands initiateurs de la guitare Folk Française et contribuent encore à ce jour au rayonnement de la belle lutherie à corde acier folk.

L'excellence de leur travail a influencé les générations qui ont suivi et on a pu voir dans les années 90 et 2000, de nouveaux luthiers devenir à leur tour des références en la matière : Thomas Fejoz, Emeric Beaujouan, Richard Baudry et Benoît de Bretagne entre autres...

Depuis le début du XXIème siècle, bon nombre de luthiers se sont installés et parmi eux, certains ont su se faire remarquer dans le domaine de la guitare folk avec de plus en plus d'originalité, tant dans le design, les nouvelles essences utilisées, que dans les sonorités. Je pense à Yves Ghirotto, Eric Darmagnac, Julien Régnier, Jean-Pierre Picard ou encore et c'est le sujet qui nous intéresse ici, Florian Jégu.

La guitare folk a donc de beaux jours devant elle en France et la grande diversité des guitares proposées par tous ces luthiers, toutes générations confondues, offre aux guitaristes un large panel d'instruments, tous différents dans le timbre et le design.

Florian Jégu : un nom à retenir, un son à déguster

C'est l'année dernière à ce même salon des luthiers que je décrouvrais les guitares de Florian. Impressions confirmées à Guitares au Beffroi, j'ai décidé pour cette édition de Ballainvilliers, de m'enfermer seul dans une pièce avec 3 guitares de Florian et d'en réaliser les bancs d'essais.

J'avais à ma disposition une 00, son modèle Pamzé et celle qui nous concerne aujourd'hui, une OM pan coupé.

La première chose que j'ai remarquée dans le son des guitares de Florian, c'est l'homogénéité de la personnalité sonore qui se dégage des trois modèles que j'ai testés, tous différents cependant, de par leur forme ou leurs essences. On y retrouve des dénomintaeurs communs, difficiles à exprimer avec des mots, mais que l'on perçoit autant dans le son que dans la jouabilité. Je serais presque tenter de dire qu' on pourrait identifier les guitares de Florian, les yeux fermés, ce qui est bon signe.

La lutherie

N'importe quel oeil averti saurait reconnaitre l'excellent travail réalisé. Très sobre, ce modèle affirme une subtile personnalité visuelle avec son chevalet asymétrique, le pan coupé florentin, le design de la tête et sa rosace en palissandre de santos et filets érable. Le manche en acajou avec une touche ébène est magnifiquement mis en valeur par un placage de tête en palissandre de santos. Pas de repères sur la touche, juste les indispensables points de nacre sur le bord de celle-ci. L'absence de matière sur la touche apporte à l'ensemble de l'instrument une cohérence subtile dans la sobriété, très esthétique.

Le palissandre de santos (Pao Ferro) pour les éclisses et le dos est joliment figuré. Provenant du Brésil, c'est un bois lourd, très rigide, très dense et très résistant à la compression transversale. Il est donc tout aussi intéressant dans ses qualités mécaniques qu'un autre palissandre.

La fileterie du dos et du corps, réalisée en ébène, apporte la strcuture visuelle de l'ensemble de la caisse avec un léger aspect Art-déco accentué par le pan coupé florentin.


Chevalet asymétrique

Le chevalet est légèrement aysmétrique et beaucoup moins marqué que sur les modèles de la série Mark créée en 1974 chez Gibson (photo ci-contre) et mis au point par le luthier Richard Schneider mettant en application les travaux du docteur Kasha. Pour en savoir plus sur le chevalet Asymétrique, je vous invite à lire l'excellent article rédigé par Alain Quéguiner, du temps où il écrivait des dossiers sur la lutherie pour le magazine qu'on a tous connu, nous les vieux, Guitares &Claviers ! (Ci-sessous : chevalet Jégu, modèle Pamzé)


La qualité du travail réalisé est excellent, que ce soit à l'intérieur comme à l'extérieur de l'instrument. Un soin est apporté à chaque détail et confère à l'ensemble une impression de maturité et d'aboutissement.

Avant même de les jouer, il se dégage des guitares de Florian un potentiel à bien sonner !

Le confort

Nous sommes ici sur un format OM pour la caisse munie d'un pan coupé florentin. La prise en main est instantanée et le format du manche en C sans être trop épais, est tout à fait classique et très efficace, avec 44 mm au sillet de tête et 54mm à la 12ème case. La jouabilité de cette OM est telle, qu'on ne se rend pas compte que c'est une nouvelle guitare que nos mains sont en train de manipuler.

On a l'impression de la connaître déjà, tellement on se sent à l'aise de suite et sans aucun temps d'adaptation. L'action des cordes est très basse, ce qui ira à merveille pour les adeptes de finger-picking ou les strummers comme moi qui aiment bien quand ça frise ! Pour les autres, il faudra demander au luthier de réajuster cette hauteur. Les mécaniques Schertler ouvertes sont très efficaces et ont le mérite d'être esthétiquement originales.

Le son

Le son des guitares Jégu, et particulièrement cette OM, est à l'image de l'excellent travail de finition de Florian. J'ai été envahi par des sonorités généreuses, amples et riches en harmoniques. Elle est très équilibrée, avec une très bonne projection et un niveau de tessiture époustouflant ! Les basses sont riches et profondes, les médiums boisées et nerveuses et les aiguës particulièrement vives et cristallines.

Le couple épicéa/palissandre de santos est assez proche du couple épicéa/palissandre indien ou rio, à des nuances près bien sûr mais le timbre général de l'instrument s'inscrit parfaitement dans l'association des épicéas et des palissandres. Avec un manche en acajou, on reste sur un standard épciéa/palissandre/acajou qui fonctionne à merveille !

Je suis incapable de vous dire si le chevalet asymétrique a son influence sur la tessiture de l'instrument, mais je peux déjà vous affirmer que cela ne nuit en rien aux performances acoustiques des guitares Jégu qui l'adoptent.

La dynamique est, sur cette OM, un modèle du genre. Très "responsive" (ou sensible en français), elle répond aussi bien à un jeu délicat, qu'à un jeu plus soutenu et agressif. On a l'impression que la main droite rebondit à chaque coup de médiator !

Très polyvalente, l'OM Jégu empiète sur le terrain d'une dreadnought tout en restant dans son univers OM. Tous les styles lui siéront à merveille.

Conclusion

Ce test confirme mes premières impressions sur l'excellent travail de ce jeune luthier. Vous pourrez d'ailleurs constater la constance de la qualité des guitares Jégu dans les tout prochains tests de la Pamzé et de la 00.

En plus d'être belle et parfaitement réalisée, cette OM sonne comme une déesse. Son timbre séduira les gourmands de sonorités riches et abondantes.

Il faut compter 3 400 € avec étui rigide pour acquérir la belle. Le rapport qualité/prix est hallucinant compte tenu de toutes les qualités de cette guitare mais attention, ne vous y trompez pas, Florian est fraichement installé, ce qui explique cette politique de prix. Si j'ai un conseil averti à vous donner, c'est de vous rendre au plus vite dans son atelier ou de le rencontrer lors de ses prochains salons et d'essayer ses instruments avant de réaliser votre prochain achat. Un luthier de cette trempe ne tardera pas à se faire vite connaître et faire grimper sa cote et les prix suivront, inévitablement !

Ah ! J'oubliais ! En plus des trois guitares testées pendant le salon, je suis reparti avec son modèle dreadnought pour un banc d'essai plus approfondi (modèle joué par François Sciortino à Graines de Guitare cette année). A suivre donc...

DESCRIPTIF OM JEGU :

- Table d'harmonie: épicéa
- Fond/éclisses: palissandre santos
- Manche: acajou
- Touche: ébène
- Chevalet: palissandre de madagascar
- Placage de tête: palissandre santos
- Rosace: palissandre santos avec filets érable
- Fileterie bordure de caisse: ébène
- Fileterie de tête: ébène
- Repères de touche: ronds de nacre sur le côté
- Diapason: 650 mm
- Mécaniques: schertler chrome bouton ébène
- Finition: brillante
- Pan coupé: florentin
- Profil du manche: en C, 44 mm au sillet de tête et 54mm à la 12ème case
- Prix : 3 400 € avec étui rigide

Jacques Carbonneaux - Le 03 octobre 2014 - Le site du luthier

 
ARTICLES RELIES
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
21-12-2016
Florian Jégu
Au 2eme salon de la guitare de la Bellevilloise
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
19-11-2015
Florian Jégu
Au salon de la guitare de la Bellevilloise 2015
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
12-11-2015
Florian Jégu
000
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
10-04-2015
Florian Jégu
Modèle Pamzé au Salon de la Belle Guitare
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
05-11-2014
Florian Jégu
Modèle Pamze par Olivier Giry
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
23-10-2014
Florian Jégu
Folk Pamzé
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
25-09-2014
Florian Jégu
Modèle 00 à Ballainvilliers 2014
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
17-08-2014
Florian Jégu
Modèle Dreadnought
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
29-04-2014
Florian Jégu
Folks OM, Slim Jumbo et Pamzé à Guitares au Beffroi 2014
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
12-10-2013
Florian Jégu
Jumbo Slim au salon des luthiers de Ballainvilliers
Cliquez sur l'image pour accder  l'article


Culture Guitare