guitare avec laguitare.com (guitares, basses, lutherie, matériel guitare


Reportages :

INTERVIEWS MUSICIENS - GOWY GREGORY FRANçOIS INTERVIEW

  
INTERVIEW - Gowy - Grégory François
REDACTEUR : RICARDO

Comme je vous le signalais dans la chronique de son disque, je voulais en savoir plus sur Gowy, j'ai vraiment attendu trois ans ce disque et, je ne suis définitivement pas déçu du résultat.

Gowy est intègre, sincère dans sa démarche et, dans l'état d'esprit.

Je vous invite à partager un peu du privilège que réprensente pour moi, ce mec.

Laguitare.com : Gowy gentil Gowy, parle nous un peu de toi, d'où viens tu ? Quel ton parcours ?

Gowy : Je m'appelle Grégory François, mon père étant guitariste, j'ai pris naturellement le syndrome de la musique, j'ai un parcours d'autodidacte. J'ai suivi le cursus, baloche etc. A 16 ans, je me suis intéressé un peu plus sérieusement à la guitare et à la musique en général, mais c'était plus au départ pour sécher les cours, j'ai toujours eu un problème avec l'enseignement. A 18 ans, j'ai décidé de ne plus faire que ça, je jouais dans les bars avec un groupe, des petits concerts à gauche à droite, les Club Med et toujours les baloches. J'ai rencontré des tas de musiciens, j'ai aussi réalisé un album avec un groupe à capella, un autre avec un duo piano/guitare, et j'ai continué à me forger seul jusqu'à aujourd'hui un nouveau pas, cet album solo autoproduit…

Laguitare.com : Peux-tu nous parler de l'histoire de cet Essential Tracks ? Depuis combien de temps le portes tu ?

Gowy : Oups 15 ans !…pour être précis, à une époque j'étais très naïf et j'avais lu une interview de Frank Zappa où il disait qu'il ne supportait pas d'aller au lit sans avoir créé quelque chose dans la journée, je me suis dit : " C'est formidable, voilà un exemple à suivre " et je me suis lancé le défi d'essayer d'en faire autant… Que ce soit n'importe quoi, un thème, un voicing d'accord, écrire un texte… Autant te dire que j'ai récupéré des tas de "sombres m...", que j'ai encore sur des cassettes 4 pistes.
La plupart des titres d'Essential Tracks sont des titres composés sur la longueur, ce qui explique un peu le brassage des genres tout au long de l'album. Un titre comme " Song for you " par exemple a 15 ans, mais n'avait jamais été enregistré, " 2002 " à été composé sur le tas quand Benoit de Bretagne m'a livré l'acoustique 7 cordes que je lui avais commandée, " Coma " est de 2000. Puis j'ai eu d'énormes soucis financiers et personnels qui ne m'ont pas vraiment aidé à finaliser cet album plus tôt.

Laguitare.com : Qui sont les musiciens qui jouent avec toi sur cet album ?

Gowy : Ceux qui m'accompagnent sur scène en général, Jean-Philippe Ramette au piano/claviers, Yan Gérardin à la basse, et Mike Rajamahendra à la batterie, puis il y a d'autres invités comme les cuivres, une flûtiste...

Laguitare.com : L'influence " ZappaVaïenne " (il n'y a pas que Ségo pour inventer des mots) est plus que présente, elle est dans le moindre recoin de cet album, est ce voulu à ce point ?

Gowy : Vai, je ne l'écoute pratiquement plus et lorsque je mets un disque de lui, c'est souvent Flexable… En revanche, je ne passe pas une semaine sans écouter Zappa mais j'écoute pleins de choses différentes, en ce moment "The drifters " un groupe de Doo wop, ou " Sleepy time gorilla museum " un groupe que Christophe (Godin) m'a fait découvrir, ou encore " Fantomas "… Quand j'écoute Vai, j'entends Zappa partout, certains sons utilisés, les voix OF sur son album " Fire garden " par exemple font automatiquement référence à " Joe's Garage " de Zappa et puis Flexable est très Zappaïen… Me concernant, je ne me pose pas trop la question, si ça sonne Vai ou Zappa ou autres, je fais ce que j'aime et ce qui me plaît en essayant d'être le plus sincère possible, car ça me paraît important, pour moi-même et vis-à-vis des gens.

Laguitare.com : Justement, peux-tu nous dire ce que représentent Steve et Frank pour toi ?

Gowy : A 16 ans, un ami m'a offert un disque de David Lee Roth (ex et nouveau chanteur de Van Halen NDR)" Eat em' and smile ", quel choc quand j'ai entendu le premier titre ou le guitariste répondait avec la guitare au chanteur, c'était Vai… ( A cette époque Vai a 21 ans et, David Lee Roth péroraitt dans la presse qu'il avait trouvé mieux que Van Halen à laguitare...NDR)Imagine pour moi qui pensais que Jean-Louis Aubert était le plus grand guitariste de la planète !!!
Je n'avais aucune culture musicale, j'ai décidé ce jour là d'acheter des disques… Je me suis fait l'intégrale des Van Halen et j'ai déniché Flexable en vinyl, la claque… C'était quoi cette musique qui ne ressemblait à aucune autre !!! Vai a été très important pour moi pendant de longues années, ce mec sait tout faire, c'est agaçant, même si certains le trouvent précieux ou dans l'excès, c'est un showman terrible.
Mais depuis longtemps déjà Frank Zappa est vraiment celui qui guide ma vie, j'aime tellement sa musique que j'en arrive à aimer l'homme, la façon dont il a vécu, ses idées qu'il n'a jamais transgressées et même le son de sa voix ! Écouter Zappa, c'est s'ouvrir à un éveil musical terrible, il y a de tout chez Zappa, c'était quelqu'un d'exceptionnel digne de Ravel ou Debussy à mes yeux, il a bousculé les barrières musicales et tout ça servi avec un humour féroce. Quand on voit la somme de musiciens qui sont passés chez lui, chaque musicien y a trouvé son compte… Et il était autodidacte, et tellement prolifique c'est impressionnant… Enfin je pourrais t'en parler des heures.

Laguitare.com : 14 titres composent cet album, c'est plutôt rare aujourd'hui, pourquoi avoir fait un album aussi dense ?

Gowy : Encore une fois je ne me suis pas trop posé la question, je n'en voulais pas moins c'est sûr! Certains albums de Mike Keneally ont 30 titres, alors pour moi, 14 titres c'est normal… C'est une phase du disque que je ne contrôle pas trop, vient ce qui vient, et comme Essential Tracks à été composé sur une longue période, j'avais assez de titres pour en faire un double, mais je n'ai forcément pas envie que tout soit écouté


Laguitare.com : Comment te sens tu maintenant que cet album est sorti ?

Gowy : Sortir l'album a été difficile, pour les raisons dont je t'ai parlé plus haut et puis je n'arrivais pas à me décider à aller le porter au pressage, j'ai encore enregistré une guitare le matin même d'aller porter le master à l'usine… Aujourd'hui, il est enfin sorti et désormais il ne m'appartient plus. On discute de l'album sur le forum de mon site et ça me fait bien plaisir, mais le plus dur reste à faire, trouver des dates pour le groupe afin d'en faire un peu la promo, je gère ça seul, ma femme me donne un coup de pouce, heureusement, mais c'est très dur de décrocher des dates.

Laguitare.com : Chacun trouvera sa référence préférée dans ce disque, pour moi, le Tikitiki Koé qui est ton Ya Yo Gak à toi est un titre monstrueux, comment est il né ?

Gowy : Merci… J'essaie toujours de mettre une part d'émotion dans ce titre quand on la joue sur scène, et comme je suis très timide et pudique parfois ça marche et d'autres fois pas du tout.
L'histoire de ce titre c'est que ma fille, âgée de 18 mois à l'époque, voulait toujours chanter dans un micro, ça n'a pas changé d'ailleurs, elle a donc ramassé un micro qui était posé là dans le home-studio et a commencé à chanter dedans, j'ai lancé l'enregistrement. Elle a chanté pendant au moins 20mn, j'ai alors entendu cette phrase " hhhhhééééééé tiki tiki kaéééééééé " j'ai halluciné !!!
J'ai ensuite tout découpé dans le mac et reconstruit la phrase pour qu'elle veuille dire quelque chose, enfin je crois qu'elle est la seule à savoir ce que ça veut dire. Puis j'ai composé le titre autour de ça, je me souviendrai toute ma vie le jour où je lui ai fait écouté le résultat c'était à mourir de rire… J'espère qu'elle ne me réclamera pas de droits quand elle aura 18ans.

Laguitare.com : Peux-tu nous parler un peu des guitares et effets utilisés pour cet album ?

Gowy : Plusieurs guitares : des Ibanez Jem anniversary, floral, universe et même une vieille Roadstar, une strat, un sitar Jerry jones, le grand auditorium Benoit de Bretagne... J'avais commandé une Vigier avec une couleur perso et c'est avec cette guitare que j'ai enregistré les dernières prises le matin même du pressage. En ampli : un Carvin legacy, un Marshall JCM900, un Roland JC80 pour certains sons clairs. En effets : un Gforce TC electronic, un Eventide H3000 un IPS33 digitech et diverses pédales : whammy, une Robotalk une cry baby, une morley bad horsie…enfin pas mal de choses.
Laguitare.com : Il y a dans tes textes, un parti pris d'humanité, je pense autant à Le fils du Vaudou qu'à Attentat. Comment te sens tu au sein de cette société ?

Gowy: Tout dépend où l'on se situe… Culturellement parlant, j'ai un peu de mal à vivre dans un pays qui se vente d'avoir une culture hors norme et où l'on parle plus de football que d'Art. Soyons clair, je n'ai rien contre le football ni les gens qui le pratiquent, en plus j'aime la bière, mais des tas de salles de concert meurent et les seuls endroits où peuvent se produire certains groupes/artistes sont des bistrots…
Il suffit simplement de regarder combien coûte l'emploi d'un musicien intermittent, en plus l'idée du bruit hante tout le monde depuis un moment, les gens ne peuvent plus regarder leur télé à cause du concert dans le bistrot d'à côté, les autorités s'en mêlent et font que les petits lieux dit " artistiques " ferment de plus en plus.
Une place de cinéma se vend à un prix exorbitant aujourd'hui, imagine la famille qui se fait une sortie au cinéma, c'est un budget à prévoir dans le mois, t'as intérêt que le film soit bon,! sans compter les émissions "télé réalité" qui rabaissent l'artiste à un physique et qui laissent penser aux gens (qui ne connaissent pas plus le métier que ça) qu'un métier comme la musique est facile et qu'on peut l'apprendre en très peu de temps en gagnant un fric fou…
C'est déplorable, rabaissant et honteux pour les vrais artistes. Je n'ai jamais étais patriotique et je pense sincèrement que mon pays est de moins en moins respectable, je reste convaincu que, dans chaque pays, il faut qu'il y aie un juste équilibre de pauvreté et de richesse: les classes sociales… Ca a toujours été comme ça et ça le restera, car c'est comme ça qu'ils tiennent le pays, regarde les tentes le long de la Seine on se dit que rien n'a changé depuis hiver 54, il y a à boire et à manger pour tout le monde, mais il faut le trouver.

Laguitare.com :
Je finis toujours mes itw de la même façon, il y a-t-il une question que je ne t'ai pas posé ou un sujet que tu aimerais développer ?

Gowy : Non, je voulais te remercier pour cette interview, je suis très heureux et touché que tu m'aies donné la chance de faire la promo de mon album sur un site comme Laguitare.com

Non Gowy, merci à toi putain, mille fois merci, pour tout.

Ricardo

Chronique du disque

Ricardo - le 10 novembre 2007 - Le site web

 
ARTICLES RELIES
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
12-02-2016
Gowy Grégory François
Atoms
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
12-02-2016
Gowy Grégory François
Interview
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
02-12-2007
Gowy Gregory François
Essential Tracks
Culture Guitare