guitare avec laguitare.com (guitares, basses, lutherie, matériel guitare


BANCS D'ESSAI - GUITARES/BASSES LUTHIER - BENOîT DE BRETAGNE MODèLE OM

  
MODELE OM du luthier Benoît de Bretagne
Benoît de Bretagne est un jeune luthier formé au Leeds College of Music en Grande-Bretagne et installé depuis 2002 à Bernieulles dans le Pas de Calais.

Très vite devenu une référence dans la jeune génération de luthiers en guitares acoustiques, il a pour particularité de travailler sans machinerie dans le grand respect de la lutherie traditionnelle. Ses tarifs débutent à partir de 4000 euros Il fabrique aussi des classiques de concert, des guitares 7 cordes et des ukulélés haut de gamme.

Benoît est un passionné des guitares Martin et il a ouvert sur son site un forum dédié à la marque. Il est aussi rédacteur pour le magazine "Guitarist Acoustic".

Le modèle que François nous présente est une OM très peu décorée mais riche en essences...


Les coordonnées de Benoît de Bretagne
François Sciortino : "Cette guitare est le fruit d'une collaboration entre Benoît de Bretagne et moi même suite à de nombreuses discussions autour de ce que pourrait étre la guitare parfaite !
Bon d'accord, aucune guitare ou personne n'est parfaite, mais un instrument qui colle au plus près aux besoins de celui qui le joue rend le rêve plus palpable !
Je voulais une guitare de type OM car je trouve ce format confortable et élegant .La table en adirondack était le point le plus délicat.En effet ce bois a la réputation d'étre assez raide, j'avais donc peur au final d'obtenir un son sec, mais il n'en est rien ! Le son est ample, avec beaucoup de sustain, les basse rondes et précises et les aigus cristallins. Il est évident que la travail sur le barrage est d'une importance idéniable !Je voulais aussi un son moins présent dans les basses, afin d'obtenir un meilleur équilibre général et une bonne distinction entre les différents registres.

C'est donc vers l'acajou que s'est tourné mon choix et quel acajou, un fabuleux pommelé. Même si de prime abord il est moins flatteur que le palissandre, il procure un son boisé et bien détaillé, idéal pour le jeu fingertsyle et l'enregistrement.

Voilà quelques semaines que je joue cette guitare et elle s'améliore de façon significative, parions que pour le prochain cd elle sonnera d'une bien belle manière !
"

Le mot du luthier Benoît de Bretagne

La table est en épicéa rouge (épinette rouge en québécois - NLDR) des Appalaches, plus correcte que le terme Adirondack, régions montagneuses où poussent aussi bien des épicéas blancs, épicéas noirs, épicéa hybrides (épicéas "lutz") que des épicéas rouges. Mes 5 dernières guitares possèdent cette essence rare pour la table d'harmonie, les 6 prochaines cordes acier le seront.

A l'époque ce bois confectionnait les tables d'harmonie sur les vieilles Martin jusque 1945, il provenait de la région des lacs "Tupperlakes".
Réquisitionné durant la guerre pour la fabrication d'avions de guerre.
Réintroduit grace à John Arnold, un Amoureux de Martin, ce n'est que vers 1985 qu'on a la chance de le retrouver sur des guitares. J'ai énormément fait de recherches sur ce bois, son histoire, ses épaisseurs, ses associations, même acheté une 000-18 de 1934! Bref, la guitare de François est un long travail de recherches durant 11ans avec quelques apports de lutherie de notre temps, je ne fais que contempler le passé, je n'ai pas la prétention de faire mieux, mais de m'en approcher.

80% du son vient selon moi de la table, j'ai donc choyé cette partie, l' âme de la belle. J'aime une fourniture à lignes de croissance espacées, ce qui donne un spectre large, une ouverture plus rapide, le barrage est lui aussi en épicéa rouge, pensés et associés à la table d'harmonie, ils travaillent ensemble pour donner une voix unique. De jolies chenilles donnent du relief, de la vie à l'esthétique de l'instrument.

La rosace est en Palissandre du Brésil, je la nomme "rayon de soleil" 18 morceaux assemblés selon leur grain et réflexion à la lumière, toujours dans ce but d'amuser l'oeil, de découvrir ici et la quelques fantaisies, toujours en gardant la sobriété et le classieux !

Le fond et les éclisses sont en acajou pommelé, un régal visuel, on peut se perdre dans ses profondeurs, pas toujours facile à dompter (cintrage), les filets sont en érable flammé de Bernieulles, peu de nacre, la sobriété est la pour mettre en valeur la beauté des bois. La fileterie est un demi chevron, alternant placages de noir et de blanc, j'aime les contrastes, encore une petite touche à découvrir au regard de l'instrument.

Manche en Acajou du Honduras, ça et l'acajou de Cuba sont les seuls bois que j'aime pour un manche, stabilité, légèreté, finesse de son grain et un sustain ! Le diamant au dos du manche rappelle la tradition classique. Mécaniques Waverly, un must que je pose sur tous mes instruments, une véritable horlogerie ! Placage de tête en Palissandre de Madagascar, signature "de Bretagne" en nacre blanche polynésienne.

Touche en ébène du Gabon très veiné, François appelle ça si joliment "ébène crottes de chien", allez comprendre !! Trois petits repères en nacre polynésienne à la 12ème case, les traditionnels "flocons de neige"(snowflakes) qui n'est pas sans rappeler ma passion pour la grande marque Martin !

Chevalet ébène du gabon de type belly, tradition de chez Martin, sillets en ivoire de Mamouth fossilisé, très dur, très uniforme, un poil plus de sustain, chevilles en ébène et point de nacre blanche. Là, François avait il changé pour des chevilles en cuivre?

Frettes fines (plus de précision) en Stainless Steel, acier inoxidable très dur qui a l'avantage de s'user très peu, idéal pour le musicien pro qu'est François, qui passe des heures à jouer!

Vernis cellulosique très fin, de 0,15mm d'épaisseur, le secret est de laisser raisonner au plus l'instrument, sachant que le dixième de millimètre est la marge d'érreur en lutherie.

Equipée de capteurs électrostatiques discrets, de marque LR Baggs, modèle dual source, ce qui reflète à mon goût le plus l'instrument, clairs, neutres, large spectre sonore...

La sonorité... proche des guitares Martin de l'âge d'or : équilibre, précision, caractère, aigues chantantes, sustain mais avec une touche moderne, plus riche harmoniquement. L'épicéa rouge des Appalaches donnent une nervosité, de belles basses généreuses, un grand équilibre et ne sature pas sous une grosse attaque et il a l'avantage d'être subtil même sous un jeu délicat, c'est selon moi un bois offrant une grande polyvalence, l'acajou souvent considéré comme neutre apporte une richesse des médiums, du sustain et de belles basses non envahissantes.

Livrée avec son étui professionnel Hiscox blanc ivoire, très distingué ou bien en option un luxe de la marque BAM (étui cabone fabriqué en France).

MODELE OM DE BENOIT DE BRETAGNE
 
ARTICLES RELIES
td>
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
15-09-2004
Benoît de Bretagne
Ukulele de Benoît de Bretagne
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
01-04-2004
Benoît de Bretagne
Modèle 7 cordes du luthier Benoît de Bretagne

Culture Guitare