guitare avec laguitare.com (guitares, basses, lutherie, matériel guitare


Reportages :

PORTRAITS - JOHN RENBOURN UN GRAND NOM DE LA GUITARE NOUS A QUITTé

  
HOMMAGE - John Renbourn - 08/08/1944 - 26/03/2015


John Renbourn a tiré sa révérence, dans sa chapelle écossaise, où il aimait tant se reposer, et laisser libre cours à son inspiration sans cesse en éveil.

Assurément, il était un fabuleux guitariste, technicien d'une incroyable finesse, à la sonorité cristalline, mais tout autant, un merveilleux compositeur, un véritable poète.

Quelque soit le domaine musical abordé, on se retrouve face à un génie. D'abord le blues et le folk anglais, américain, puis quelques épopées médiévales, se promenant aussi sur la lande irlandaise, sans oublier de magnifiques pièces vocales qu'il a parfois composé.

Le jazz non plus n'avait aucun secret pour lui, on peut l'entendre clairement dans nombre de ses compositions, que ce soit en solo, en duo, ou avec pentangle, groupe légendaire qu'il fonda en 1967,avec son complice et ami Bert Jansch, une discographie somptueuse a jalonné son incroyable parcours.

Voyageur infatigable, il occasionne certains duos fabuleux avec d'autres grands musiciens, parmi eux Pierre Bensusan, qui un jour m'a avoué que John était aussi un merveilleux conteur tout comme un compagnon de route délicieux.

On peu dire, sans exagérer, que John Renbourn a influencé tous les guitaristes de la planète, tous ses disques (un peu plus d'une trentaine) sont à écouter, réécouter sans exception !

Que ce soit ses disques en solo, en duo, avec Pentangle, Stephane Grossman, Bert Jansch ou avec le John Renbourn group. On n'oubliera pas non plus le ship of fools, ni Doris Henderson, ou encore Robin Williamson.

Son album le plus merveilleux, le plus poétique, le plus éclectique, restera sans doute « the hermit ». Un album brillant, tant musicalement que guitaristiquement.

John s'en est allé, il s'en est allé, se reposer quelque part dans les nuages, et retrouver trois ans après sa disparition, son alter égo, complice et ami de toujours, Bert Jansch.

Les voilà partis pour d'autres rêves, d'autres ballades, (celtiques ou non), et bien d'autres instants d'éternité.

Salut a toi « my dear boy »

Le 27 mars 2015 - Didier Burlier


Découvrir ou re-découvrir John Renbourn en quelques disques

Another Monday 1967
Son deuxième album, « Another Monday », enregistré juste avant la formation de Pentangle. Dans cet album John abouti son style. C'est un album très aventureux sur le plan guitaristique. A l'instar de Bert Janch et de son premier album (Album éponyme) John a, avec cet « another Monday » influencé le monde de la guitare pop (Jimi Page…)

The Black Balloon : 1979

Un album empli d'influences à la fois médiévales et jazzistiques. Sur ce disque, il n'y a que deux musiciens, John à la guitare et Tony Roberts à la flute.

The Hermit : 1976

The Hermit est une synthèse de tout ses courants et influences musicales. Cet album est reconnu comme l'album phare de John Renbourn. Des compositions somptueuses et un aboutissement guitaristique et musical absolu.
Ne pas oublier d'écouter tout les duos qu'il à fait alors qu'il n'avait que 18 ans avec Doris Henderson (Blues Gospel).
A réécouter également tout les morceaux enregistrés avec Stephan Grossman. Des morceaux qui ont influencés nombre de joueurs de guitare folk.

Avec Pentangle, il faudra évidement réécouter le premier album « Pentangle - 1968 », dans ce disque se dégage une fraicheur incroyable. Un disque qui restera intemporel, un bijou musical.

Pour finir, on écoutera avec émotion le dernier disque enregistré par John, sorti en 2011 « Palermo Snow ». Ce disque est en quelque sorte la suite de « The Hermit » : somptueux !

 
ARTICLES RELIES
td>
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
10-11-2010
John Renbourn
Festival guitare issoudun 2010
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
18-06-2006
John Renbourn
Paris Guitare Rendez-Vous reçoit John Renbourn

Culture Guitare