guitare avec laguitare.com (guitares, basses, lutherie, matériel guitare


Reportages :

DISQUES CD - FRED KINBOM HEDGEHOGS AND ELEPHANTS

«
1 - 2
  
CD ALBUM - Fred Kinbom - Hedgehogs & Elephants - http://fredkinbom.com/home.html

C’est l’hiver… c’est tellement l’hiver que la neige profite des froides nuits pour recouvrir les villes et les campagnes…
Je ne sais pas par quelles prouesses le facteur à réussi aujourd’hui à porter dedans ma boite aux lettres un courrier venant tout droit d’outre Manche.
Les timbres sur l’enveloppe ornés du portrait de reine Elisabeth ne laissent aucune ambiguïté.
Dans cette lettre venant tout droit d’Angleterre, il ne peut y avoir que le disque de Fred  Kinbom que je viens de commander.
Fred  Kinbom, un artiste que j’ai découvert  par le biais de la communauté « Slide Guitar » et notamment du forum « slide et résonateur » sur lequel, Fred est très actif. http://slide.forumactif.com/forum.htm


Aussi, quand dernièrement, monsieur Kindom nous a annoncé la sortie de son nouveau disque… j’ai crié « yes yes yes, I want the Fred Record ».

And imedialtly I decided to commande the disque susdit.

Je connaissais Fred  Kinbom  par quelques youtuberie et autre bricoles de sur l’Internet… et je me réjouissais de recevoir un disque fait par un guitariste des plus averti, un disque que j’imaginai en plus avec tout plein de guitares slide dedans.

J’ouvre mon petit colis, j’allume ma platine disque et fais chauffer du thé.

Let’s go for the Fred Kinbom Brand New Record !

Fred Kindom – Hedgehogs & Elephants  (Hérisson et éléphants):
Dès les vingt premières secondes du morceau ouvrant le disque « Isolation Song »… il faut se rendre à l’évidence.
Je ne suis pas du tout en train d’écouter le disque d’un de ces guitaristes plus ou moins virtuoses, qui s’appliquent à jouer plus vite que leur ombre dans d’improbables démonstrations pseudo musicales.
Nous ne sommes pas non plus face à un kador de la « slide bar », un qui sur sa Weissenborn se la jouerait « glissades en tout sens, genre de  triple loops piquées et double axel sur le sillet », s’excitant les onglets à la vitesse de la lumière. Non… pas du tout.
 
Fred Kinbom est avant tout un musicien… un musicien qui, si il utilise de multiples guitares (weissenborn style…) ne joue jamais à l’esbroufe.
Fred va à l’essentiel, il ose les silences, donne de l’espace à sa voix à ses mélodies.
Chaque note jouée, est là pour une bonne et belle raison… le superflu n’est pas le bienvenu dans les compositions de monsieur Kinbom, et c’est tant mieux.


Fred nous embarque dans son univers musical feutré… à l’écoute de son album on à immédiatement l’impression de voir défiler des paysages par la fenêtre d’un genre de train Transsibérien. Des paysages lointains… des images de montagnes, de grands lacs, de plaines immenses sous des pluies d’automne…

Un disque qui vous ouvre l’imaginaire, vous emporte au-delà des frontières !

Tout y est… et pourtant il n’y a presque rien, juste ce qu’il faut, juste l’essentiel.

Avec une seule guitare, Fred installe des ambiances musicales d’une grande puissance.


Les arrangements sont parfaits de sobriété et de profondeur.  La voix de Fred est parfois rejointe par celle de Marjolaine Karlin… l’union des deux voix est d’ailleurs plus que somptueuse.

Quand il empoigne ses guitares : Fred Kindom n’est donc pas un démonstrateur… ce n’est pas un frimeur sur six cordes, c’est juste un donneur d’émotions, d’émotions pures. Sous ses doigts, ses Guitares Slide sonnent avec grande ampleur, il laisse chaque note s’exprimer entièrement, tout comme chaque silence. Fred n’a pas peur, pas peur de laisser la musique s’installer, prendre sa place, lentement, paisiblement… pour nous emporter jusqu’au frisson.

 
PAGES : 1 - 2
Culture Guitare