guitare avec laguitare.com (guitares, basses, lutherie, matériel guitare


Laurence Dupaquier - co-fondatrice de laguitare.com - 20 octobre 1968 - 23 octobre 2011


LaGuitare.com est en deuil.

Il m'est encore très difficile de réaliser les mots que j'écris pour vous annoncer le décès de Laurence Dupaquier, co-fondatrice de laguitare.com.

Elle s'est éteinte le 23 octobre, à 43 ans, d'un cancer qui l'a terrassée en quelques semaines.

Toutes mes pensées vont à son fils Robin, son frère Marcel, Grégory son conjoint et tous ses proches.


Qui était Laurence Dupaquier ?

Si je devais résumer Laurence en un seul mot, ce serait la "force".

Force de caractère, dont certains diront qu'ils n'ont jamais vu un tel tempérament chez une femme.
Force de travail. Elle était capable d'abattre des montagnes de boulot en un temps record pour une qualité optimale.
Force des sentiments. Laurence a toujours été une femme généreuse, prête à tout donner sans limites pour ceux qu'elle aimait et ceux en qui elle croyait.

Nous nous étions mariés en 1995 et avons divorcé en 2001. Nous étions restés ces dernières années l'un pour l'autre des membres d'une même famille. Une famille à nous.

Sans Laurence, Laguitare.com ne serait pas.

En 1997, elle me pousse à contacter Alain Quéguiner que j'avais repéré dans le livre "Luthiers et guitares d'en France" de Francis Cabrel mais que je n'osais appeler, moi petit guitariste amateur. Je ne connaissais pas encore le métier de luthier comme je le connais aujourd'hui et quand je suis sorti de l'atelier d'Alain, une révélation était née.
Informaticien de formation, j'ai imaginé à l'issue du premier rendez-vous, un site Internet où l'on verrait les différentes étapes de construction d'une guitare. Quand je suis rentré à la maison, j'ai soumis l'idée de ce site à Laurence et il ne lui a pas fallu 24 heures pour déclencher cette machine créatrice redoutable qu'elle était capable de mettre en place.
A cette époque, nous travaillions ensemble dans une société de transports, elle assistante de Direction et moi informaticien. L'avènement d'Internet l'avait séduite très vite et elle commençait à réaliser des sites Web sur son temps de loisirs, pour le plaisir mais surtout pour se faire la main afin d'en faire son nouveau métier. Son tout premier site fut celui de son écrivain préféré "Philippe Djian".

Aussi, lorsque je lui parlais de cette idée de site sur le luthier Alain Quéguiner, elle m'a proposé le lendemain matin trois maquettes que nous nous sommes empressés de lui présenter.
Son site actuel est celui de Laurence que je maintiens depuis. Vinrent ensuite ceux de Mike Lewis et de DNG, jusqu'au jour où je lui présentais l'idée d'une suite logique du livre de Francis Cabrel avec la création d'un site portail consacré à la guitare qui mettrait en avant les luthiers.

Laguitare.com est donc née de ses doigts de fée en 1999 dont elle en a réalisé toute la structure html ainsi que le graphisme et le référencement.

Laurence a aussi initié, en 2004 et 2005 à Castellmaurou, les deux festivals Guitar Folies de laguitare.com, avant de quitter l'équipe et veiller au référencement du site. Elle avait réalisé entre temps la première version du site web de Francis Cabrel.

Sa carrière dans le référencement Internet était lancée et trois ouvrages édités chez Eyrolles témoignent de son passage sur la toile.

Mais Laurence était du genre à ne plus se satisfaire des projets aboutis, il lui en fallait d'autres. Boulimique de travail et d'idées, elle s'était découvert une passion pour la cosmétique maison et avait créé Ma CosmétoPerso avec un site à la clé, deux ouvrages et quelques passages à la télé.

Elle s'est éteinte dans la force de l'âge alors qu'elle s'offrait à la vie avec un si beau sourire.

La force de l'âme et celle du coeur ne suffisent pas, il faut prendre conscience que notre corps est une machine fragile qu'il faut entretenir. Ce sont ces derniers mots qu'elle m'a glissés à l'oreille lorsqu'elle m'a annoncé son cancer. Elle est partie dans une élégante discrétion qui lui est propre.

Elle s'en est allée un putain de 23 octobre 2011.

Jacques Carbonneaux le 24 octobre 2011 - Merci à Caro...

http://recettes-cosmetiques.macosmetoperso.com/
 
 

 

 

"Laurence ,

Elle a été à l'origine de mon premier site internet qu'elle a créé, imaginé et fait tourner de nombreuses années et j'ai pu ainsi connaître cette fille drôle et passionnée.

Elle est allée jusqu'à organiser, seule ou presque un festival de guitare, elle qui insistait beaucoup pour que je réalise avec Jacques Carbonneaux le deuxième tome de "Luthiers et guitares d'en France". Je répondais, un jour, peut-être...

Elle n'a jamais manqué de m'envoyer le dernier Philippe Djian qu'elle adorait; je recevais depuis peu ses catalogues de produits cosmétiques bio, sa dernière folie.

Voilà, tout çà en bref, en vrac, dans la mauvaise surprise de la savoir envolée à 43 ans, comme à toute vitesse
."

Francis Cabrel - le 24 octobre 2011

Laurence est entrée dans ma vie professionnelle non pas comme secrétaire mais comme une tornade. J'en avais vu d'autres mais comme celle-la, jamais. C'est peut-être pour cela que notre collaboration a duré plus de sept ans. Avec des hauts et des bas nous nous sommes apprivoisés.

Pour l'avoir soutenue de temps à autres, je suis devenu un peu son complice, son confident mais je n'ai pas vu venir l'amourachement dans le bureau à coté du mien pour un jeune informaticien que tu étais, Jacques autour de la création d'un fichier commercial dont j'avais confié le cahier des charges à Laurence. Nous nous souvenons avec ma compagne Anne de votre mariage à Montreuil. Un autre homme comptait à cette époque pour Laurence, un petit homme, Robin son fils à qui lorsque nous le verrons, nous lui dirons combien elle était fière de lui et combien nous avons été heureux de les accueillir de temps en temps. Qu'il reçoive en attendant toutes nos pensées les plus affectueuses.

Quand j'ai été remercié de l'entreprise où nous étions, Laurence a donné sa démission pour montrer son désaccord mais aussi pour donner libre cours à son esprit d'entreprise, fonceuse, déterminée en créant votre site de Laguitare.com .
Je crois bien que nous sommes allés à son festival du coté de Toulouse pour y vendre des Panamas ...
Elle m'a informé de sa nouvelle activité cosmétique comme si tout cela coulait de source... Nous étions devenus amis, complices La dernière fois que nous l'avons vue, c'était par un beau dimanche d'Automne au Jardin des Tuileries avec son compagnon, épris d'un nouveau bonheur et depuis sans aucune nouvelle, j'ai eu peur - je ne sais pourquoi - de celle que tu m'as annoncé ce matin.

Laurence était entière, elle aimait se brûler aux limites extrêmes - son amour de Djian n'y était peut être pas étranger - sans avoir peur des égratignures. Elle adorait créer. Elle parlait à son ordinateur comme à un amant.
Elle était devenue la reine du référencement mais Laguitare.com a été certainement pour elle une grande satisfaction avec la création d'un site pour M. Cabrel.
Elle finissait par m'amuser en me disant qu'elle était heureuse de s'être appropriée certains de mes défauts mais j'aurais tant aimé qu'elle garde des ailes pour voler encore plus haut.
Laurence, ma grande, la frondeuse, je savais que tu irais un jour chercher un logiciel que nous ne pourrions maîtriser.
Christian, le patron comme tu disais.

Christian Bourdoiseau - le 25 octobre 2011
 

Laurence Dupaquier et Cali
Guitar Folies 2005
Culture Guitare