guitare avec laguitare.com (guitares, basses, lutherie, matériel guitare


CONCERTS - NINA ATTAL AU DIVAN DU MONDE

  
CONCERT - Nina Attal au Divan du Monde
REDACTEUR : VINCENT LE GALLIC

Nina Attal

On a coutume de dire que “la valeur n’attend point le nombre des années”, cette citation empruntée à Corneille (Pierre, pas le chanteur hein!?) s’applique totalement à Nina Attal.

Cette artiste du haut de ses 22 ans a déjà à son actif un EP et deux albums, dont le dernier “WHA” sorti la semaine dernière. Un album qu’elle et son complice Philippe Devin sont allés enregistrer à New York dans les célèbres studios Avatar, avec le concours de musiciens américains comme Jerry Barnes (bassiste du groupe Chic), Cory Henry (Organiste entre autre des Snarky Puppy) ou Steve Jordan (batteur pour Eric Clapton, John Mayer...).

Elle était en concert mardi 07 octobre au Divan du Monde pour présenter son dernier opus.

Entourée d’un groupe de musiciens talentueux sur scène (on compte parmi eux des membres des Malted Milk et d’Electro Deluxe) , on comprend dès le début du concert que Nina est une boule d’énergie positive, et qu’elle n’a qu’une envie, c’est de la communiquer à son public. On est clairement dans le domaine de la Soul et du Funk, ca groove sacrément bien et tout le monde prend du plaisir, que ce soit dans la salle ou sur scène.

Les titres de son dernier album s'enchaînent, elle chante (superbement bien), elle passe derrière le clavier pour la chanson “Good Guy” hommage à l’artiste Keith Haring, joue de la guitare, bref elle a un peu tous les talents !

Elle nous délivre seule accompagnée de sa Gibson ES335 une reprise de “Freedom” extrait de la BO de “Django Unchained” de Tarantino et s’avance sans micro devant le public qui l’accompagne au chant. Elle s’offre une balade dans la salle tout en jouant un solo sur sa magnifique SG Gibson blanche, et une chose m’intrigue : pourquoi y-a-t-il “Les Paul Special” écrit sur la tête de cette guitare alors que c’est un corp de SG ?

C’est Pierre-Emmanuel Herbain qui a apporté une réponse à mon interrogation :

La SG est sortie au départ en 1961 sous le nom "Les Paul SG" (SG pour solid guitar) car Gibson était en contrat avec le guitariste qui avait participé à la création du modèle qui porte son nom. Mais la Les Paul SG fut rebaptisée simplement SG en 1963 car elle ne plaisait pas à Les Paul qui demanda à ce que son nom ne soit pas associé à cet instrument.

Le pedalboard de Nina est assez sobre, 1 Accordeur Boss TU-3, 1 Boss OC3 Super Octave, 1 Wah Cry Baby, 1 Fuzz Face, 1 BB preamp, 1 Flanger,1 Ekko 616 Analog Delay et je pense avoir vu le système sans fil Line 6 pour elle et Philippe Devin.

Elle sait mettre l’ambiance, ça bouge sur scène, dans la salle aussi, comme tous les concerts où l’on ne s’ennuie pas, la soirée paraît trop courte, après un rappel (qui a quand même été assez fourni) , la fine équipe nous laisse heureux de ce moment passé avec eux.

Si Nina Attal passe près de chez vous, n’hésitez pas une seconde, courrez la voir vous ne serez pas déçu !

Line Up Divan du Monde :

Nina Attal (Chant, Guitare, Clavier)
Philippe Devin (Guitare, Clavier, Choeurs)
Nicolas Mary (Claviers)
Julien Audigier (Batterie)
Igor Pichon (Basse, Choeurs)
Sylvain Fétis (Saxophone, Percussions)
Vincent Payen (Trompette)

Remerciements : Yohann Feignoux (Nueva Onda Records)

Article et photos : Vincent Le Gallic - Le 09 octobre 2014 - Voir plus de photos : https://www.flickr.com/photos/vlegallic

http://www.ninaattal.com/


 
 
Culture Guitare