guitare avec laguitare.com (guitares, basses, lutherie, matériel guitare


Reportages :

PRéSENTATIONS - TSUICA ENSEMBLE DE MUSIQUES TZIGANES

  
PRESENTATION - TSUICA - Ensemble de musiques tziganes

TSUICA

Tsuica, boisson "nationale" de la Roumanie, a été choisi comme nom par un ensemble de musiciens qui s'est formé, à l'origine, dans les Carpathes. C'est devenu à fois le nom d'un ensemble de musiques tziganes, d'Europe de l'est et des Balkans, basé en Région Parisienne, et celui d'une association qui organise des ateliers et stages à l'attention des musiciens et chanteurs amateurs et professionnels, encadrés par des musiciens du groupe.

Les musiques d'Europe de l'est sont extrêmement variées, des plus imprégnées d'harmonies classiques, comme dans certains répertoires russes et hongrois, aux mélodies les plus modales, côté Balkans. La tendance actuelle, surtout chez les tziganes, est à un enrichissement harmonique qui donne un effet très chatoyant. Mais il y a aussi les libertés et les contraintes qui surviennent lorsqu'on veut harmoniser des modes originellement joués avec percussions seules.


Certaines rythmiques nous sont familières, valses, rythmes binaires, rumbas orientales, mais d'autres sont complexes. Soit qu'elles comportent un nombre impair de temps, rythmes "aksaks" répandus de la Roumanie à la Turquie en passant par la Grèce, soit qu'elles aient un "swing" particulier, une façon d'anticiper ou de retarder les appuis qu'on ne peut analyser mathématiquement, comme dans certaines musiques tziganes mais aussi des danses de Transylvanie, de Moldavie..
.
La guitare déjà très présente depuis longtemps dans les musiques russes et roumaines, prend maintenant une plus large place dans les musiques balkaniques.

Marianne Entat, violoniste, est cofondatrice de l'ensemble Tsuica, et elle a initié il y a une quinzaine d'années les activités pédagogiques de l'association.

Son enseignement est nourri de rencontres avec des musiciens des pays de l'est, et s'inspire de la transmission traditionnelle :

- aller du plus simple au plus complexe techniquement, tout étant d'emblée incorporé dans l'orchestre

- acquérir rapidement la compréhension d'ensemble du morceau, le nombre de parties, les sensations harmoniques

- maîtriser le rythme même si on choisit de ne jouer ensuite que la mélodie

- s'accoutumer à la notion de variation, mélodique comme harmonique, qui n'est pas seulement une fantaisie mais bien une base de la musique traditionnelle.

Les cours, qui ont lieu à Clamart (92), accueillent chanteurs et musiciens de niveaux et d'origines diverses. Les chanteurs débutants sont bienvenus. Pour les instrumentistes, tous instruments, deux ans minimum de pratique semblent nécessaires pour s'adapter au travail en groupe.

En pratique, l'association propose deux ateliers réguliers et quatre stages d'une journée (dimanches de 10h à 18h), chaque stage étant indépendant. Certains des stages sont consacrés aux répertoires d'Amérique latine et se font en collaboration avec Nelson Gomez, musicien colombien qui joue de la guitare et du guitarron.

Pour en savoir plus sur les activités d'enseignements : www.tsuica.fr, rubrique "Ateliers et stages"
Pour en savoir plus sur le groupe professionnel : www.tziganes.fr

Tsuica participera au lancement du Centre Culturel Tzigane itinérant sur le stand de Terne Roma, samedi 23 mars entre 10h et 20h, au cirque Romanès, 42-44 bd de Reims – 75017 Paris (A l'angle de la rue de Courcelles)

3 jours de concerts, expos, démonstrations, pour le projet Tchiriclif porté par Délia et Alexandre Romanes


Le 21 mars 2013
 
Culture Guitare