guitare avec laguitare.com (guitares, basses, lutherie, matériel guitare


Reportages :

INTERVIEWS MUSICIENS - CHRIS MIKE NOT JUST LIPSTICK ON A PIG

  
INTERVIEW - Chris Mike - Album "Not just lipstick on a pig" chez Candyrat - English version
REDACTEUR : CHARLES-HENRI G. D.

Chris Mike - You (Electric Guitar)

Une petite révolution sur LaGuitare.com. J'ai le plaisir de vous annoncer que notre site s'associe aujourd'hui, et je l'espère pour longtemps, à Candyrat, un acteur majeur du monde de la guitare.

A l'occasion de la troisième vidéo du guitariste Chris Mike, « Hello Mozart » (voir ci-dessous), je vous propose de découvrir ce guitariste électrique qui siège fièrement chez Candyrat, où se croisent des génies de la guitares, tels que Don Ross, Antoine Dufour, et j'en passe.

Ce jeune guitariste plein de talent s'est prêté au jeu de l'interview pour LaGuitare.com :

LaGuitare.com : Peux-tu m'en dire plus sur toi ? Qui es-tu, quand as-tu commencé la guitare, quelles sont tes influences etc. ?

Chris Mike : Bien entendu ! Tout d'abord, merci de prendre le temps de discuter avec moi.
Je m'appelle Chris Mike, mais mon vrai nom est Chris Michalis, je suis un guitariste soliste grec. En parallèle de ma carrière de guitariste soliste, je suis également le guitariste d'un groupe de métal progressif, Parthian Shot (www.parthianshotband.com). Je joue également pour d'autres artistes depuis les 8 dernières années.

J'ai commencé la guitare à l'âge de 12 ans. Chez moi, il y avait tout le temps de la musique, et depuis mon plus jeune âge j'ai commencé à écouter des groupes de rock tels que les Beatles, les Rolling Stones, et un peu plus tard Deep Purple, Led Zeppelin et Pink Floyd. Quand j'ai commencé la guitare, je me souviens que j'étais très frustré de ne pas être capable de changer rapidement de corde sans bruit parasite.

Je pense que le mieux pour apprendre la guitare, c'est que j'ai passé un temps fou à écouter tous ces morceaux, et essayé de reproduire ce que j'entendais et de comprendre les mécanismes de jeu. Tu crées quelque chose de primordial pour ton jeu quand tu t'entraînes à rejouer des morceaux à l'oreille. Il est aussi tout à fait possible de jouer à la guitare un morceau initialement interprété avec un autre instrument, comme le saxophone ou la trompette. On construit sa connaissance musicale et sa capacité à aller plus loin dans la musique par le biais de ces méthodes. La musique, ce n'est pas que des notes sur des feuilles de papier. Ce n'est qu'une question de son et de sentiments. Ton ouïe ne peut pas se tromper, tes mains, si.

A cet instant, il était temps pour moi de me concentrer sur ma technique pour être capable de jouer tout ce que j'avais dans la tête et de m'exprimer librement. Je continue à m'adonner à ce type d'exercices, mais pas autant qu'avant.
Je pense que beaucoup de gens seraient horrifiés de savoir que nous, musiciens professionnels, ne passons pas beaucoup de temps seuls avec nos instruments. Il y a toujours quelque chose d'autre qui vient se mettre au milieu du guitariste et de sa guitare.

Quant à mes influences, je citerais six guitaristes et musiciens qui ont influencé mon jeu : Jimi Hendrix, Brian May, David Gilmour, Steve Vai, John Petrucci et bien entendu, Guthrie Govan.

LaGuitare.com : Quels sont tes loisirs et centre d'intérêt en dehors de la guitare ?

Chris Mike : Tout d'abord, je tiens à dire que jouer de la guitare, faire des concerts et composer des morceaux n'est plus un loisir pour moi. C'est un boulot à temps plein maintenant, et je passe la majorité de mon temps à faire quelque chose en rapport avec la musique, la guitare, et la promotion de mon travail. Mais tout ça m'emplit de joie et de satisfaction, je ne peux donc pas me plaindre. Je dirais simplement que le temps que j'ai qui n'est pas occupé à la musique, je le passe avec mes amis, en jouant au tennis, ou en regardant des séries télévisées.

LaGuitare.com « Not Just Lipstick on a Pig » (pas que du rouge à lèvre sur un cochon, en français), qu'est ce que ça signifie ?

Chris Mike : C'est une question que l'on me pose tout le temps, et j'étais sûr que vous alliez également me la poser « rire ».

C'est un terme utilisé pour décrire quelqu'un qui veut rendre quelque chose d'attirant alors qu'il est clair que ça ne marchera pas. J'ai donc mis ce terme en relation avec ma musique. En gros, cela signifie ici que tout dans cet album est honnête. Je voulais que les gens voient ce dont je suis capable. C'est la beauté de la musique instrumentale. Je ne pense pas que ce soit un problème d'avoir l'envie et la possibilité de jouer plusieurs styles de musique. La musique est un langage, et tous les styles sont connectés les uns aux autres.

LaGuitare.com : J'aimerais que tu me dises ce que ça représente pour toi d'être un artiste Candyrat.

Chris Mike : Je me sens très heureux à la vue de ce qu'il se passe à l'heure actuelle dans ma vie. Candyrat Records est un label reconnu composé de grands musiciens du monde entier. Leur page YouTube à pas moins de 270000 abonnés et plus de 250 millions de vues.

La chose la plus importante est que leur mission se concentre sur le fait de proposer de la musique exceptionnelle . De plus, ce label aide au développement de la carrière d'artistes extraordinaires dont il détecte le talent et le potentiel futur.

Je suis donc extrêmement reconnaissant à ce label. Il me fait confiance, aussi bien maintenant que pour le futur. Tous les jours j'apprends et je découvre un tas de choses que je ne connaissais pas, comme échanger des emails et parler avec des magazines de guitares, des marques et d'autres acteurs du milieu, en Amérique du Nord ou encore en Europe.

LaGuitare.com : Quel a été ton sentiment quand ton album est sorti ?

Chris Mike
: C'est un sentiment d'excitation et d'appréhension quant à ce qui va arriver. Et bien entendu, une touche d'anxiété, mais, le jour de la sortie de l'album, je savais que j'avais travaillé dur et je n'avais qu'une envie : partager cet album avec le monde. C'est ça le but en réalité : partager l'album avec les gens qui l'écoute. Je suis très chanceux de vivre ça. Je pense aussi que jouer son album en live et voir la réaction des fans vis à vis de ma musique dans un environnement de direct est la meilleure sensation de toutes.

LaGuitare.com Pourrais-tu nous décrire ton album ?

Chris Mike : C'est un album de heavy rock instrumental, mélangé à des éléments de musique progressive et fusion, combiné à des grooves accrocheurs. Je ne me suis pas focalisé que sur la technique. Oui, il y a beaucoup de moments techniques mais ce n'est pas parce que c'est technique que ce n'est pas mélodique.

C'est pourquoi vous pourrez entendre sur cet album des morceaux plein d'émotions à l'image de « The truth in me » ou encore « You ». Je voulais être sur que j'avais créé quelque chose qui allait rassurer mes futurs fans quant au fait que j'étais là pour rester présent dans le monde de la guitare et évoluer. Sur certains morceaux je voulais capturer le « vibe » de jouer en live et d'improviser. Pour en arriver là, je devais jouer le plus honnêtement et le plus sincèrement possible, afin de montrer ma personnalité et mon ressenti. Sur cet album, j'ai fait beaucoup d'efforts sur les structures mélodiques et le contenu pour atteindre un maximum de personnes, ce qui est, à mon avis, la finalité pour tous les musiciens et les groupes aujourd'hui.

LaGuitare.com : Utilises-tu plusieurs accordages ?

Chris Mike
: Sur cet album, non. Tout l'album a été écrit en standard. J'ai toutefois quelques idées pour mon prochain album, avec l'utilisation d'une guitare électrique sept cordes et des morceaux à la guitare acoustique avec différents accordage.

LaGuitare.com : Ton premier album est consacré exclusivement à la guitare électrique. Pourquoi ?

Je pense que la guitare électrique est un instrument magnifique à jouer. Par rapport aux guitares acoustiques, qui sont aussi de superbes instruments joués par des guitaristes exceptionnels, il y a des tas de possibilités et de choses à explorer à la guitare électrique, et énormément de techniques à inclure. J'ai grandi en écoutant de la guitare électrique, et en regardant des guitaristes jouer sur électrique. Ca a influencé mon style et ma personnalité, et définit le style de musicien que je voulais être. Mais en ce moment, je joue beaucoup de guitare acoustique et j'ai décidé de développé ma technique et mon jeu sur cet instrument. C'est pourquoi je veux des morceaux à la guitare acoustique sur mon prochain album. On verra bien ce qui se passera !

LaGuitare.com : Pourrais-tu décrire le processus créatif lorsque l'on est un compositeur de musique instrumentale ?

Chris Mike : En tant que compositeur, je suis toujours entrain de travailler sur de nouveaux contenus, il y a donc toujours beaucoup de compositions originales en chantier aussi bien pour ma carrière solo que pour mon groupe, Parthian Shot. C'est un vrai challenge de composer et de jouer de la musique instrumentale. Créer une musique avec des paroles et une mélodie à la voix est à mon sens un peu plus facile. On peut, par ce biais, arriver à faire ressortir une émotion spécifique.

Toutefois le champ d'action et d'expression offert par la guitare est énorme et tous les guitaristes devraient s'en servir comme d'un avantage. La majorité des idées viennent d'improvisations, avec le bouton « enregistré » enclenché. Parfois il s'agit d'une mélodie, parfois un accord ou une rythmique. Après coup, quand la structure du morceau est faite, je sélectionne la partie qui me plait dans l'improvisation et compose ce qui doit suivre pour arriver à un morceau de musique sensé.

LaGuitare.com : « You » est un superbe morceau… Mais qui est « You » ? (« toi » dans ce cas en anglais)


Chris Mike : « You » est une pièce dédiée à mon père ! Il est celui qui m'a donné ma première leçon de guitare, qui m'a acheté des albums de rock à écouter. Il est celui qui m'a permis de m'immerger dans la musique et la guitare. Je lui dois beaucoup. Il a fait de moi ce que je suis aujourd'hui, aussi bien en temps que personne qu'artiste.

Ce morceau est donc pour lui, et est désormais en ligne sur la chaîne YouTube de Candyrat (voir ci-dessus). N'ésitez pas à la partager et j'espère que vous aimerez la performance live. Merci encore à Charles et à LaGuitare.com.

Charles-Henri G.D. - le 4 décembre 2013 - http://www.candyrat.com/


Nous avons demandé à Brice Delage, celui que nous considérons comme un expert en six cordes électriques, de nous donner son avis sur Chris Mike, l'album "You" et sa musique.

Le mot de Brice Delage, guitariste professionnel :

"Chris Mike se pose là, au cœur même du débat pro shred/anti shred. L'écoute de « Not Just Lipstick On A Pig », le premier album solo de ce brillant instrumentiste athénien me replonge dans une période bénie de l'adolescence où je découvrais l'énorme palette sonore qu'est capable de délivrer une guitare électrique, notamment par la mythique compilation « Guitars That Rule The World » (1992 Metal Blade records), sur laquelle Chris Mike aurait sans doute eu sa place parmi les cadors de la guitare acrobatique de l'époque. Non que cette époque soit révolue, mais force est d'admettre que la concurrence dans cette catégorie est serrée, de nos jours où l'infosphère d'internet nous montre quotidiennement des guitaristes tous plus éblouissants les uns que les autres par leur dextérité.

L'homme est techniquement irréprochable, maîtrise magistralement le speed picking, le tapping, le sweeping, les harmoniques artificielles et autres techniques de haute voltige à en faire pâlir plus d'un. Il est aussi décomplexé. Ses compositions « à tiroirs », fresques sonores déstructurées et empreintes de références à d'autres musiciens ainsi qu'à la musique elle même (« Hello Mozart », « Me and Jason » assez touchant par sa sincérité, « From Five to Four ») laissent comprendre qu'il est un amoureux du 4éme art.

Mais on est en droit de se demander quel disque a voulu faire Chris Mike. Un premier album sérieux mais avec les moyens du bord ?

L'omniprésence de la batterie programmée est assez indigeste, la signature sonore des simulateurs d'ampli nous emmène loin, trop loin d'un « Passion And Warfare », la complexité structurelle des morceaux a parfois des allures de charabia. « Il y a trop de notes, Herr Mozart ».

Un disque fun pour en mettre plein les oreilles, et laisser présager des compositions plus mûres pour la suite ? Dans ce cas là, pari gagné.

« Not Just Lipstick On A Pig » : tuerie intersidérale ou énième disque de shred sans intérêt ? je n'ai pas la réponse. Et tant mieux. Toujours est-il que Chris Mike mérite vraiment qu'on lui prête une oreille."

Brice Delage - le 04 décembre 2013


Chris Mike - Hello Mozart (Electric Guitar)
 
ARTICLES RELIES
Cliquez sur l'image pour accder  l'article
04-12-2013
Chris Mike
Not just lipstick on a pig album and interview
Cliquez sur l'image pour accder  l'article


Culture Guitare